Septembre 2014

Pierre Foucher, professeur à la faculté de droit de l’Université d’Ottawa, explique que la désignation de bilinguisme officiel de la Ville d’Ottawa est Plus qu’un symbole

Le recteur de l’Université d’Ottawa sur la question d’Ottawa officiellement bilingue : Allan Rock ne s’en mêle pas

Roland Madou, dans une lettre au journal Le Droit, déclare que ceux qui refusent de reconnaître les droits des francophones en Ontario bafouent l’histoire et l’équité : La première langue de l’Ontario

Le Droit publie le questionnaire ‘francophobe’ envoyé aux candidats aux élections municipales ottaviennes : Qui sont les Canadians for Language Fairness?

Graham Fraser, commissaire aux langues officielles, répond à l’article de Kelly Egan dans le Ottawa Citizen du 29 août 2014 :  Public servants are proud of bilingualism

Pierre Bergeron, dans Le Droit, examine la décision de l’Université d’Ottawa par rapport aux frais de scolarité des étudiants étrangers francophones et fait un lien avec le refus du recteur  d’appuyer le dossier du bilinguisme officiel de la capitale du Canada : Un risque calculé

Pierre Jury fait un survol de la nouvelle chaîne nationale de télévision en langue française, Unis, qui vise toutes les communautés de langue française du pays et lui souhaite bonne chance : Les débuts d’Unis

Denis Gratton, dans sa chronique, ne comprend pas l’attention accordée aux groupes anti-bilinguisme : Ridicule et risible

La Rotonde, le journal des étudiants de l’Université d’Ottawa, publie un article sur le bilinguisme officiel à Ottawa : La campagne touche le campus

Le Richelieu International s’ajoute aux organismes qui appuient le bilinguisme officiel pour Ottawa : Nouvel allié pour le bilinguisme d’Ottawa

Le Globe and Mail reproche au ministre John Baird son manque de respect pour la population canadienne de langue française : John Baird and a lack of respect, in 140 characters

Le 10 septembre 2014, le Mouvement pour une capitale du Canada officiellement bilingue fait paraître une pleine page de publicité dans Le Droit afin d’expliquer pourquoi il a été fondé

Le président du Comité consultatif sur les services en français de la Ville d’Ottawa, même si individuellement ses membres sont en faveur du bilinguisme officiel, n’ose pas se prononcer au nom du comité : Un appui timide pour le bilinguisme à Ottawa

Le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario écrit au maire Jim Watson : Le CEPEO en faveur du bilinguisme officiel

Patrick Duquette, dans Le Droit, en est rendu à suggérer la création d’un parti municipal ottavienne pour porter le flambeau du bilinguisme puisque certains semblent craindre d’attiser les braises linguistiques : Un parti politique pour le bilinguisme?

Jacqueline Pelletier, une militante franco-ontarienne bien connue, est fière de voir que la capitale se fait belle pour le 150e anniversaire du Canada mais qu’il y manque une pièce maîtresse : Une opposition incompréhensible au bilinguisme d’Ottawa

Gilles LeVasseur, dans Le Droit, maintient que le gouvernement du Canada a un rôle à jouer dans le débat sur le bilinguisme officiel : Ottawa, le fédéral et le bilinguisme

Gérard Lévesque, un des fondateurs du Mouvement, écrivait dans sa chronique Justice et droits, publiée dans L’Aurore boréale, le journal bi-mensuel de la Franco-Yukonie : Notre capitale fédérale doit enfin être officiellement bilingue!

Madeleine Joanisse, la directrice générale de l’Express d’Ottawa, estime qu’il y a  Encore du chemin à faire pour le bilinguisme officiel à Ottawa

Michel Ouimet, dans une lettre quotidien Le Droit, souligne l’importance pour les Franco-Ontariens de prendre leur place : Un rappel de s’afficher en français

La première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, souligne que son gouvernement s’est engagé à répondre aux besoins de la population franco-ontarienne : Les Franco-Ontariens, source de fierté

Pierre Bergeron, dans Le Droit, souligne le jour des Franco-Ontariens et ceux qui portent bien haut le flambeau de la francophonie ontarienne : Toujours en devenir

La Journée des Franco-Ontariens à Ottawa : La Francomarche fait ses premiers pas

La militante franco-ontarienne de longue date, Trèva Legault-Cousineau, reçoit l’Ordre des francophones d’Amérique : Chapeau levé

Jacques Pronovost, éditeur du journal Le Droit souligne que le journal ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui sans le dynamisme de la communauté franco-ontarienne qui appuie le journal depuis 1913 :  Le Droit d’être francophone

Le prestigieux Prix du 3-juillet-1608 récompense une organisation qui s’est distinguée par son action exemplaire pour la défense et la promotion de la langue et de la culture française en Amérique : La francophonie honore LeDroit

Une capitale officiellement bilingue, c’est miser sur l’avenir, selon Jean Malavoy dans une lettre au Droit : Ottawa bilingue : évident!

Publicités