Octobre 2015

En entrevue avec Denis Gratton, chroniqueur au journal Le Droit, Francis Drouin, nouveau député fédéral de Glengarry-Prescott-Russell, se déclare en faveur du bilinguisme officiel pour la Ville d’Ottawa et s’attend à ce que la communauté franco-ontarienne se mobilise : La marmite politique

Le vendredi 30 octobre marquait le 20e anniversaire du référendum sur la souveraineté du Québec et Sébastien Pierroz ( (TFO #ONFR) parle à Linda Cardinal qui voit Un nouveau rapprochement entre le Québec et l’Ontario français

Deux journalistes de TFO font le bilan un an après les élections municipales ontariennes : Francophonie, de lents progrès pour les municipalités ontariennes

Le maire de Toronto, John Tory, a suscité des critiques parce qu’il a débuté son discours devant ses partisans en français, le soir de son élection : Le maire Tory revient sur son coup d’éclat

Gérard Lévesque, dans sa chronique Le droit et nos droits dans l’Express de Toronto, encourage ses lecteurs à profiter de l’occasion pour dire à Justin Trudeau que nous sommes fiers de lui : Félicitons notre premier ministre franco-ontarien

Selon Étienne Fortin Gauthier (TFO #ONFR), le maire de Toronto, John Tory, est prêt à agir pour réaliser le rêve d’une maison de la francophonie à Toronto

Entrevue de Linda Cardinal, titulaire de la Chaire de recherche sur la francophonie et les politiques publiques de l’Université d’Ottawa, à l’Alliance des radios communautaires (ARC) : Des cordes à son ARC

Le Prix du Pilier de la Francophonie de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) a été décerné à Jacques de Courville Nicol, le coordonnateur national du Mouvement pour une capitale du Canada officiellement bilingue.

François Pierre Dufault (TFO #ONFR) souligne que c’est la première fois que les trois partis politiques ontariens ont appuyé un projet d’une même voix et sur une même tribune lors du Grand rassemble de l’AFO : L’université franco-ontarienne prend sa place dans le discours politique

Après neuf ans d’un gouvernement conservateur, les attentes sont élevées pour les minorités francophones, selon Sébastien Pierroz (TFO #ONFR) : Francophonie : des chantiers énormes pour Justin Trudeau

L’idée d’enchâsser les droits de la minorité franco-ontarienne dans la Constitution canadienne pour lui donner une protection semblable à celle des Acadiens du Nouveau-Brunswick a été soulevée au Grand rassemblement de l’AFO selon Sébastien Pierroz (TFO #ONFR) : Cap gardé sur l’enchâssement des droits de la minorité

L’assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) a présenté son Plan stratégique communautaire de l’Ontario français 2016-2025 dans le cadre de son Grand rassemblement 2015. Benjamin Vachet (TFO #ONFR)  en fait le survol : Ontario bilingue en 2025 et bien plus encore

Selon Benjamin Vachet (TFO #ONFR) l’ambassadeur de France au Canada, Nicolas Chapuis, a marqué le débat organisé lors du Grand rassemblement 2015 de l’AFO : L’ambassadeur de France souffle le chaud et le froid sur le débat

Denis Gratton, dans sa chronique du quotidien Le Droit du 22 octobre, retourne au 12 février 2011 et s’en inspire :
Le premier ministre franco-ontarien

La Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO) vient de publier un mémoire, Vision 2025 : état des faits et aspirations; parmi leurs recommandations figure la mise en place de politiques de reconnaissance de la communauté franco-ontarienne, selon un reportage dans Le Droit, Les jeunes Franco-Ontariens veulent prendre leur destin en main.

Le Grand rassemblement de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) est en cours à Toronto jusqu’au samedi 26 octobre; selon Denis Vaillancourt, son président, « Il s’agit de la dernière véritable expression du 400e » : Le point d’orgue du 400e approche

Les universitaires Linda Cardinal, Rémi Léger et Martin Normand, dans Le Devoir et dans Le Droit, s’interrogent : Justin Trudeau redonnera-t-il leur place aux francophones hors Québec dans le projet canadien?

Selon Guillaume St-Pierre, du journal Le Droit, « les partisans du bilinguisme officiel pour la Ville d’Ottawa pourraient avoir gagné un allié à la Chambre des communes » : Les libéraux reprennent Orléans.

François Pierre Dufault (TFO #ONFR) analyse la politique officieuse des quarante ans de
« petits pas »
des gouvernements ontariens par rapport à sa minorité francophone et se demande notamment quand il y aura « une étude sur les bienfaits du français sur l’économie d’Ottawa pour convaincre le conseil municipal d’adopter une politique de bilinguisme
officiel ».

Sébastien Pierroz (TFO #ONFR), dans Combien de francophones en situation minoritaire au Canada? examine les diverses définitions de ce qui constitue un francophone et comment on les compte.

Publicités