Mars 2011

En 2001, lors de la fusion municipale, la Ville d’Ottawa adoptait sa politique de bilinguisme. Il avait été décidé que la capitale du Canada offrirait des services dans les deux langues, mais ne serait pas officiellement bilingue. Voici quelques articles du quotidien Le Droit sur cette question dix ans plus tard, en 2011.

Le constat : Dix ans pavés de réussites et d’échecs

En 2005, malgré des demandes répétées du conseil municipal, le gouvernement libéral de l’Ontario s’était opposé au bilinguisme officiel de la Ville d’Ottawa : Une capitale qui n’est pas bilingue

En mars 2011, le maire d’Ottawa, Jim Watson, refuse de rouvrir l’épineux dossier du bilinguisme officiel : « Ottawa n’a pas besoin du bilinguisme officiel »

Selon Denis Gratton, chroniqueur au journal Le Droit, plus ça change, plus c’est pareil : Ottawa, bilingue dites-vous?

 

Publicités