Janvier 2015

À vous la parole : Colette St-Denis.

Graham Fraser, commissaire aux langues officielles du Canada, réagit à l’éditorial de Pierre Jury : Tenir compte des minoritaires.

Pour les Franco-Ontariens – et tous les autres francophones en situation minoritaire au Canada –, il y a quelque chose de proprement insultant lorsque la communauté anglophone du Québec estime que la province n’en fait « absolument pas » assez pour elle. Un éditorial de Pierre Jury, Insultant.

Le Devoir propose aux touristes de visiter Vanier et Denis Gratton la trouve pas mal drôle, celle-là, dans Destination Vanier.

Trois thèmes principaux devraient attirer l’attention des gens de la capitale en 2015. La planification du 150e anniversaire de la Confédération, les projets d’infrastructure majeurs (au nombre de quatre) et le bilinguisme d’Ottawa. Malheureusement, le maire Jim Watson – plébiscité à hauteur de 76 % lors des récentes élections municipales – ne partage pas ces priorités… Un éditorial de Pierre Jury, Ottawa en 2015.

Pierre Bergeron était le président-éditeur du Droit quand le gouvernement conservateur de Mike Harris a voulu, en 1997, fermer l’Hôpital Montfort. LeDroit devrait donc décider s’il demeurait impartial dans cette lutte historique de la communauté franco-ontarienne, se contentant de rapporter les faits. Ou s’il mettait exceptionnellement de côté son impartialité et son objectivité journalistiques pour monter au front avec les Franco-Ontariens. Lire la suite de la chronique de Denis Gratton, Pierre Bergeron, quarante ans de passion.

Résolution 2015 : Bilinguisme officiel à Ottawa.

Publicités