Avril 2016

« Reconnaître qu’au delà- des lois et des politiques, il y a le respect » : Voilà le mot de la fin de Pierre Jury, dans Le Droit, qui fait un survol de ce qui soulève la controverse depuis quelque temps, la présence d’une ministre fédérale unilingue francophone, situation qui a provoqué tout un tollé médiatique et populaire, malgré le fait que quinze de ses collègues sont unilingues anglophones :  Le bilinguisme à la canadienne. Et il ne manque pas de faire le lien avec le statut d’unilinguisme officiel de la Ville d’Ottawa!

Publicités