Le Mouvement pour une capitale du Canada officiellement bilingue

Nouvelles

#Ottawa Bilingue salue l’appui de Jim Watson

En entrevue avec le chroniqueur Denis Gratton du quotidien Le Droit, le maire de la Ville d’Ottawa, Jim Watson, déclare qu’il appuie le projet de loi de la députée provinciale d’Ottawa-Vanier, Nathalie Des Rosiers : De Lachute à Ottawa

Le projet de loi de la députée provinciale Des Rosiers : Loi de 2017 modifiant la Loi sur la ville d’Ottawa

Voir le site Web de l‘initiative #OttawaBilingue, qui fait la promotion de l’approche législative proposée pour qu’Ottawa devienne officiellement bilingue; vous pourrez y signer une pétition d’appui

Une majorité de résidents de la ville d’Ottawa appuient le bilinguisme officiel de la capitale : Sondage Nanos

Visuel du sondage Nanos     Sommaire du sondage Nanos    Les Tweets

OTTAWA VILLE OFFICIELLEMENT BILINGUE : DÉVOILEMENT DE L’APPROCHE LÉGISLATIVE

Le vendredi, 8 janvier 2016, plusieurs organismes franco-ontariens qui œuvrent à l’échelle locale, provinciale et nationale ont dévoilé une approche législative visant à officiellement reconnaître le caractère bilingue de la Ville d’Ottawa, capitale du Canada.

Le regroupement comprend notamment : l’Association des communautés francophones d’Ottawa (ACFO), la Fédération des aînés et retraités francophones de l’Ontario (FARFO), la Fédération des aînées et aînés francophones du Canada (FAAFC), la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO), le Mouvement pour une capitale du Canada officiellement bilingue (MOCOB) et le Regroupement étudiant franco-ontarien (RÉFO).

Puisque la Ville d’Ottawa est régie par la Loi de 1999 sur la ville d’Ottawa, une loi provinciale, l’approche législative proposée comprend deux volets :

  1. Le conseil municipal devra d’abord adopter une résolution demandant à la province de l’Ontario de modifier la loi constitutive de la Ville d’Ottawa afin de reconnaître explicitement l’égalité de statut des langues française et anglaise au sein de la Ville d’Ottawa.
  2. Simultanément, la résolution du conseil de la Ville d’Ottawa s’accompagnera d’une modification au Règlement sur le bilinguisme, no 2001-170, permettant aux élus municipaux de préciser la portée du règlement.

L’approche législative se veut simple et tire avantage du régime actuel d’aménagement des droits linguistiques en Ontario. Cette approche assurerait, entre autres, la pérennité des services en français présentement offerts par la Ville d’Ottawa et l’égalité de statut du français et de l’anglais.

Pour tous les détails, faites la lecture du communiqué de presse du 8 janvier 2016.

Le Mouvement pour une capitale du Canada officiellement bilingue

Le 14 février 1970, la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme recommandait que dans la capitale fédérale du Canada : « … l’anglais et le français aient un statut d’égalité totale, et que l’ensemble des services dispensés au public soient partout accessibles dans les deux langues » ajoutant qu’il s’agissait là non seulement d’une invitation au gouvernement de la capitale du Canada, mais également d’une invitation au secteur privé. « … c’est qu’il est question d’une capitale, et celle-ci symbolise la réalité d’un pays bilingue », de conclure la Commission.

Le Mouvement pour une capitale du Canada officiellement bilingue considère que le temps est venu de passer à l’action. Son objectif est de rejoindre, de rassembler et d’informer le plus grand nombre de Canadiennes et de Canadiens au sujet de la situation linguistique qui prévaut dans la capitale de leur pays et de demander à la Ville d’Ottawa, aux gouvernements ontarien et fédéral de proclamer Ottawa officiellement bilingue avant la date du 150eanniversaire de la Confédération canadienne en 2017. Le Mouvement pour une capitale du Canada officiellement bilingue, la Ville d’Ottawa et les gouvernements canadien et ontarien ont donc un peu plus de deux ans pour atteindre cet objectif. Lire la suite…

Publicités